mardi 10 septembre 2013

De fil en aiguille, 3: l'Irlande

Après l'Angleterre... les joies de la laine (et de la marche, et du soleil, et des paysages magnifiques et de la bière!) en Irlande.

Arrêt surprise dans une boutique de laine/salon de thé, à faire rougir certains magasins de par chez nous....

Si vous passez par là... arrêt obligatoire, ne serait-ce que pour un thé et une part de gâteau maison, à Bantry Yarns, dans la rue principale de la petite ville de Bantry.

Les Irlandais, comme les Anglais, ont le sens du confort, du petit endroit transformé en cocon, de la pâtisserie qui fait du bien. Voilà un peuple qui sait vivre, que diable! Pendant que je palpitais devant les rayonnages, un monsieur lisait tranquillement son livre en dégustant un muffin, sans prêter la moindre attention à la laine. Hé bin ça, ça m'a plu!




Dans une boutique si charmante, il a bien fallu que j'achète quelques pelotes au couleurs de la bruyère irlandaise.

C'était sans compter sur le hasard qui, un peu plus tard, m'a fait tomber, entre deux randonnées, sur cette (grosse) merveille:





UNE PELOTE D'UN KILO!!!! Vachement pratique à transporter dans le sac à dos, je ne vous dis que ça!
Il s'agit d'un mélange 70% merinos, 30% mohair, ce qui donne donc un kilo de douceur absolue d'une très belle couleur rouge. Avec ça, j'ai de quoi retapisser mon salon, je pense (vous allez voir qu'on va finir par y arriver, à la paire de rideaux).
Même la vendeuse m'a demandé: "Mais qu'est-ce que vous allez faire de tout ça?"
Je crois qu'au départ, la maxi pelote était là seulement en décoration...

Et même que pendant ma semaine de vacances, j'ai tricoté, pensez donc, 28h de bateau aller-retour, ça se meuble... D'autant que le hasard avait voulu qu'une de mes copines du café tricot se trouve sur le même bateau! La Knit Team était en force!

J'ai donc commencé un truc tout moche avec des pelotes précisément achetées lors de mon précédent passage en Irlande, il y a deux ans. En faisant ma valise, je m'étais dit: tiens, c'est l'occasion rêvée de les tricoter. Finalement, j'ai tout défait (vous passez donc à côté d'un fameux ratage, ça promettait pourtant d'être comique, mais zut à la fin, j'ai un minimum de fierté. Un  minimum.)
Heureusement, au dernier moment, j'avais jeté dans mon sac de tricot un vieux reste de très jolie laine ainsi qu'un modèle de Purl Bee recopié à la hâte sur mon agenda. Grand bien m'en a pris!

Bandana Cowl, disponible gratuitement (en anglais) ici


C'est un truc vraiment tout simple et tant mieux parce que, comment dire... le soir, après 30km dans les jambes et quelques bières derrière la cravate, j'avais le tricot légèrement embrouillé et je distinguais plus bien le point endroit du point envers. Donc au final, ça donne un bandana léger, chaud, tout à fait portable et avec quelques fautes qu'on ne voit même pas! Presque une réussite, isn't it?


3 commentaires:

  1. J'adore toujours autant vos commentaires, je dois avoir l'air très bête à rire toute seule devant mon écran. Je regrette de ne pas avoir vu le truc raté, ça fait toujours rire aussi. Enfin chez les autres... car en ce moment, j'ai la méga loose du tricot : trop petit, trop ringard, couleur-bof-pas-du-tout-tendance. Ça m'énerve!
    Je vous souhaite une bonne fin de semaine. Cécile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cécile pour vos commentaires à vous, toujours gentils!
      Je compatis ô combien pour la loose du tricot... vous n'avez qu'à faire un blog, ça rend la loose beaucoup plus amusante! Quant à mon truc raté, pas de regret, il suffit d'attendre le prochain...
      Très bonne semaine à vous aussi.

      Supprimer
  2. Ah ben mince alors, moi j'aurais bien voulu voir la fin de ton début entrevu sur le ferry (et surtout voir l'ouvrage porté hihihi - non là je ne suis pas très gentille )!!! Compte sur nous pour te donner de nouvelles idées pour tes jolies laines irlandaises. On se fera peut-être un Kal, le meilleur moyen pour aller au bout de son fil.
    Ne te sens peut-être pas obligée de traîner ta bobine d'un kilo au café-tricot cette après-midi. Un petit échantillon nous suffira !!!!

    RépondreSupprimer