dimanche 29 septembre 2013

Touche pas à ma laine!

Peut-être l'aviez-vous entendue, France Culture a consacré il y a quelques mois une émission consacrée à la filière laine en France et dans le monde. Un constat guère réjouissant, mais une histoire passionnante!
Allez hop, on prend son tricot et on écoute!

Également, pour ceux d'entre vous qui comprennent l'anglais, la BBC a réalisé une série d'émissions telles que nous ne savons pas les faire en France, consacrées aux étoffes, notamment la laine produite en Angleterre. C'est ici.
Allez hop, on prend son tricot et on va jeter un oeil même si on comprend rien à la langue (y a des images qui valent le coup!)

Pour ceux (je tiens à mon masculin, j'ai quelques lecteurs de la gent masculine, et oui!) qui se heurtent à la barrière de la langue, je vous résume le machin: l'émission retrace l'histoire du tricot au 20ème siècle, comment il est devenu à la mode après les années 20, notamment grâce au Prince de Gales qui fit un jour sensation en apparaissant sur le golf de St Andrews vêtu d'un pull fairisle sous sa veste en tweed. Sacré prince! À partir de là, les hommes se sont mis à porter des pulls et des chaussettes faits maison (et l'un des spécialistes d'expliquer que c'était devenu des "cadeaux acceptables" à offrir!) Après le maillot de bain en tricot qui fait fureur dans les années 30, vient l'époque de l'effort de guerre, au moment de la Deuxième guerre mondiale. Même les prisonniers de guerre sont mis à contribution: j'aime particulièrement la collection de pulls réalisée par les prisonniers, dont certains étaient vachement doués. Incroyable! Puis viennent le baby boom de l'après-guerre qui donne l'occasion de tricoter pour les petits, l'avènement des magazines féminins pour la femme au foyer des années 50 et le tricot qui revêt un sex appeal affolant dans les années 60 grâce au petit col roulé des Beatles! Suivent les années 70 où le tricot est élevé au rang d'art, voire au rang d'outil de rébellion grâce aux punks. Jusqu'à ce que frappent les années 80 qui, avec leurs épaulettes invraisemblablement démesurées ont fait passer les lainages au second plan. Heureusement que la télé a été là pour le sauver in extremis (je propose tout de suite qu'on réhabilite le présentateur météo avec son pull qui fait la pluie et le beau temps). Voilà en bref!
Je vous souhaite de passer un aussi bon moment que moi devant ce morceau de télé intelligente (pourquoi ça fait bizarre d'écrire ça?)

PS: Pour son anniversaire, le blog A la French met des jolis lots en jeu si cela vous tente...
(enfin j'aimerais bien gagner, moi, alors jouez pas trop non plus.)
(Je plaisante!)

4 commentaires:

  1. Passionnant ! et ton dessin est très joli. bisous

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour le partage.
    Et je me suis abonnée ... pour ne pas avoir 5 ou 6 messages de retard la prochaine fois, vu le rythme des messages depuis la rentrée ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi, tu as bie fait, on va essayer de garder le rythme. J'ai tenu compte de vos commentaires lors du café tricot!

      Supprimer