mercredi 30 octobre 2013

De fil en aiguille, 4: l'Irlande, 2

Moui, ça devient compliqué tous ces chiffres, moi-même je m'y perds un peu, m'enfin...
Pour rester dans le ton irlandais de ce début d'automne, je me suis dit que j'allais vous montrer mon seul projet qui traîne depuis des années.
Alors c'est vrai que quand une copine du café tricot - dont je tairai le nom parce que quand même j'ai un bon fond! - nous a montré son projet-boulet qui date d'avant son mariage, soit du début des années 2000 j'imagine (c'est bien ça, Amélie?), j'ai complètement relativisé la notion de boulet.
Le mien, il n'a que deux ans, il n'en est pas encore au stade de boulet, mais il commence à prendre de la place dans mon panier à laine.
(Notez que depuis mes récents achats monumentaux et non moins intempestifs, je rencontre un léger problème de stockage...)

Voici l'histoire:
Il y a deux ans, je partis en Irlande et je tombai en admiration devant une panière entière de pelotes dans la charmante bourgade de Kenmare. Comme je me trouvais bien dépourvue et que la bise était venue, je décidai d'acheter une pelote de chaque couleur. Je me retrouvai donc avec dix pelotes toutes plus belles les unes que les autres et je pris la décision de faire une couverture en carrés.
J'en étais encore au stade de la petite enfance tricotière.
Je me lançai tête la première dans mes carrés mais au moment de les assembler (avec du fil rouge, irlandais lui aussi, de toute beauté), je connus une sorte de panne. Coudre le tricot, quoi de plus ennuyeux? Au fil des semaines, ma couverture fut laissée de côté avant d'être finalement remisée au fond de mon panier à laine, où elle gît toujours.

Voilà l'histoire.



Le truc c'est que maintenant que je suis devenue ado (tricotement parlant), je trouve ça encore plus pénible de coudre ma couverture... mais j'ai encore une vingtaine de carrés qui attendent depuis 2 ans d'être assemblés...



L'autre truc bête, c'est que je me suis rendu compte récemment en fouillant dans le fameux panier de laine que j'avais complètement oublié d'intégrer à ma couverture la dixième couleur, une pelote violette (et maintenant c'est trop tard parce que la moitié des carrés est cousue selon un schéma de couleurs que je ne peux plus modifier et ça ferait tout bizarre s'il y avait du violet seulement sur un bout de la couverture. Vous suivez?). Du coup, lors de mon dernier passage en Irlande, je m'en suis racheté deux autres identiques, histoire de pouvoir en faire quelque chose.


Bon allez, j'ai besoin de motivation, là! Il faut que la couse cette fichue couverture! Et contrairement à ce que j'ai honteusement osé faire lors du rentrage de fils de feu ma cape en jacquard, je ne vais pas avoir le toupet de refiler cette tâche ingrate à une bonne âme du café tricot....



6 commentaires:

  1. si vous finissez votre superbe couverture qui devrait être toute chaude pour les soirées fraîches qui arrivent, je finis de monter mon pull rose chiné qui dort tranquillement dans un panier! Bon courage! Cécile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh Cécile, merci, ça c'est de la motivation! Allez, je m'y mets et vous aussi, vous me montrerez le résultat!

      Supprimer
  2. Je reconnais ces belles teintes ... Moi j'aimerais bien les voir ces jolis carrés ! Je suis d'accord pour t'aider à te remotiver si tu peux amener ton boulet au café tricot un de ces jours.
    (Est-ce que tu penserais pas exactement l'inverse de ce que tu dis, coquine que tu es ? ;-] )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi, j'étais sincère quand j'ai écrit ça, mais va savoir ce que pensais mon subconscient! Il reste un sacré paquet de carrés à coudre, ça tiendra jamais dans le café tricot et puis il faudrait que j'amène un super gâteau qui tue pour faire passer ça!!!

      Supprimer
  3. Et bien quel beau projet ! On va se faire un café tricot boulet !!! Remarque, il y a peut être un concept à lancer.

    Et petite précision : mon projet boulet date de quand j'étais grande ado (je devais avoir 16 ans) ! C'était donc dans les années 90 ! Ouh là, déjà 20 ans !!! Je pense que je l'apporterai demain pour voir ce que j'en fais, vous aurez surement des idées géniales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toi qui remportes la palme du boulet alors! 20 ans, ça laisse rêveur...

      Supprimer