vendredi 25 octobre 2013

Parler, c'est tricoter

C'est pas moi qui le dis, c'est monsieur Claude Hagège!
Pour ceux d'entre vous qui ne le connaissent pas, monsieur Hagège est un grand ponte de la linguisique.


Le rapport avec le tricot? Aucun.
Mais quand j'ai vu ce petit livre à la librairie, je n'ai pas pu ne pas l'acheter. D'abord parce que les langues c'est mon truc, ensuite parce que le tricot c'est mon truc et enfin parce que ce genre de titres, c'est mon truc.
Alors est-ce que je vous recommanderais cette lecture?
Oui, mais n'espérez pas y trouver des modèles de petit gilet ou des techniques d'augmentation révolutionnaires... Point de cela dans ce petit livre! Le titre reste d'ailleurs assez mystérieux, et je soupçonne l'auteur de nourrir une passion secrète pour le jersey.
Par contre, si vous vous intéressez à la langue sous toutes ses formes, aux langues qui meurent, aux langues qui vivent, aux langues régionales, au verlan, et même à la langue de bois, allez-y! C'est très court, à peine une cinquantaine de pages, ça se lit d'une traite dans la salle d'attente du dentiste, c'est très informel, plutôt comme une conversation, ça n'a absolument rien d'universitaire (mais ça ne raconte pas n'importe quoi), ça fait vivre un petit éditeur et ça vous donne immédiatement envie de tout plaquer, de devenir ethnolinguiste, d'acheter une besace avec plein de poches dedans et de sauter dans un avion pour aller étudier les langues en voie de disparition de l'Amazonie!

Sur ce, je vous laisse, mon avion pour la forêt amazonienne s'envole dans 5 minutes!

Parler, c'est tricoter, de Claude Hagège, aux éditions de l'Aube.

1 commentaire:

  1. "Parler, c'est tricoter" a peut-être un rapport avec l'étymologie du mot "texte", tisser, tissu...auquel cas le titre se comprendrait mieux...

    RépondreSupprimer