dimanche 18 janvier 2015

Frère jumeau

Bon alors on s'était quittés sur la bonne année, les résolutions pas raisonnables, tout ça, et puis entre-temps, j'ai été un peu freinée dans mon enthousiasme, bizarrement.

Je me faisais l'autre jour la réflexion suivante: tandis que l'homme s'évertue à prouver qu'il peut descendre toujours plus bas dans l'échelle de l'humanité, l'animal domestique a quant à lui fait un bond historique dans le code pénal français: de "bien meuble", il est passé à "être doté de sensibilité". Comme quoi, c'est une curieuse inversion des valeurs mais y a de l'espoir du côté des chiens et des chats...

J'étais perdue dans ces pensées moroses à me dire que c'était pas avec le tricot qu'on allait changer la face du monde quand j'ai reçu un mail d'une amie se concluant ainsi: "et je suis une lectrice assidue du point et la ligne, même si je ne suis pas pratiquante!"
Et bien voyez-vous, ça m'a mis du baume au coeur. Je me suis dit que certes, tricoter n'améliore pas directement l'état désastreux du monde, certes c'est une activité qui peut paraître un peu dérisoire, néanmoins, je tiens la preuve qu'elle permet à des gens de se rencontrer, d'apprendre, d'échanger et globalement de passer de bons moments et ce, même quand ils résistent à nos tentatives de prosélytisme!
Et puis le tricot n'a jamais tué personne. Et personne n'a jamais tué en son nom. À ma connaissance du moins.
(S'il vous plaît, n'allez pas me ressortir une anecdote digne d'un scénario de Barnaby dans laquelle une illuminée aurait zigouillé tout son entourage à coups d'aiguilles à tricoter parce qu'elle avait vu Jésus dans son jacquard...)

Place au tricot, donc!
Comme ma maman avait bien aimé le Maluka tricoté cet été, je lui en ai fait un avec mes restes de laine.




Oui, même modèle, même laine.
Ce qui n'était pas une idée très judicieuse, d'ailleurs, parce que ce fut un peu chiant à refaire.
Cela dit, le deuxième a été plus réussi que le premier parce que j'ai utilisé des aiguilles plus grosses pour la dentelle et que ça rend vachement mieux comme ça. Et ça lui donne un peu plus de profondeur, ce qui ne peut pas lui faire de mal.

Le résultat est toujours aussi joli et la laine toujours aussi douce. 



Maluka, disponible gratuitement en français sur Ravelry,
tricoté en Cascade Alpaca Lace avec des aiguilles 4,5.

La prochaine fois si vous voulez, on causera couture.

1 commentaire:

  1. passianonymequeça21 janvier 2015 à 08:10

    vraiment superbe ....et bien portée .

    RépondreSupprimer