dimanche 29 mai 2016

Enième du nom

Lorsque je vous ai parlé de mon voyage à New York l'autre jour, je vous ai dit que je n'avais pas tricoté dans l'avion. Et c'est vrai.
Mais pour arriver jusqu'à l'avion, il m'a bien fallu prendre le train. Et une fois là-bas, j'ai pris tout de même quelques moments pour tricoter.

Or quel est le tricot de voyage par définition?
Celui qui se réalise sans modèle?
Celui qui ne prend pas de place?
Celui qui est facile, agréable, pas embêtant?
Mais oui mais oui c'est lui, le Cassis... le shawlette... Le cassis shawlette!


Tricoté avec mes jolis restes de Drops cotton/merino (je l'ai déjà dit: super fil, belle gamme de couleurs, joli chiné, prix défiant toute concurrence), il m'a accompagnée outre-Atlantique mais également de ce côté-ci de l'océan. En l'occurrence, il a été terminé précisément là où les photos ont été prises, à La Rochelle, où il est parti rejoindre la garde-robe d'une amie.

Bon, je n'ai rien de plus à vous dire sur ce fantastique modèle, alors je vais plutôt vous parler des deux découvertes que j'ai faites (entre beaucoup d'autres) dans cette jolie ville de bord de mer.
Deux adresses qui valent le coup si jamais vous passez par là.

Une première mercerie, L'aiguillée, 6 rue du Cordouan, tenue par une jeune mercière pétillante et pleine d'enthousiasme!


Elle a repris cette boutique il y a un an et espère bien attirer les petites jeunes alors vous savez ce qu'il vous reste à faire. (Et si vous êtes une petite vieille, faut y aller aussi!)
Le magasin n'est pas très grand et outre les classiques boutons et fils, cette couturière passionnée vend de la laine (Fonty essentiellement) et des patrons de couture jolis de chez Deer and Doe et Pauline Alice. Elle propose une très bonne sélection de livres couture/tricot et m'a avoué prendre deux heures de pause le midi pour pouvoir coudre... génial, non?

Autre mercerie qui vaut le détour: Bleu Framboise, 5 rue St Michel.


Tenue là encore par une jeune!
(Mais non, je ne fais pas de la discrimination anti-vieux...)
La boutique est bien plus grande (c'est une chaîne en fait) et propose un vaste choix de laines Katia, ainsi que plus de boutons et bidouilles que nous ne pouvez l'imaginer.
Là aussi, la demoiselle est très sympathique, de bon conseil, dévouée à la cause du loisir créatif et elle avait son tricot posé dans un coin pour les heures creuses!

Voilà, après ça vous n'aurez plus qu'à vous installer sur le port pour tricoter en sirotant un mojito et la vie sera belle, non?


Allez, la prochaine fois pour changer je vous promets de l'inédit!

1 commentaire:

  1. Merci pour les adresses ! Il est bien possibles que j'aille me promener un jour dans ces boutiques rochelaises.... ça donne envie en tout cas

    RépondreSupprimer