vendredi 27 janvier 2017

Encore un ptit vert

Pour mon anniversaire il y a quelques temps, j'ai été très gâtée par mes amies tricoteuses et couturières. Honteusement gâtée, dirais-je même.

Des écheveaux de laine brute, une super tasse pour ne plus oublier le principe du point de  riz, deux échevaux teints à la main et un rouleau de simili (en mieux)

Ca m'a fait drôlement chaud au cœur même si en toute honnêté, c'est bien emmerdant parce que me voilà obligée d'être sympa avec elles pendant tout une année! Le calvaire, quoi!
Non, mais enfin, bien sûr, je plaisante.
Parmi ces cadeaux, j'ai reçu deux jolis échevaux teints à la main par Erell (alias Avec 5 ailes), une copine du café tricot qui a plus d'un tour dans son sac à talents.
Je vous laisse admirer non seulement la teinture aux subtiles nuances de vert, mais aussi, l'étiquette des échevaux!


"Storm day in Edinburgh", avec une photo du château de cette même ville, comment ne pas fondre devant une si gentille attention, n'est-ce pas?
Je compte bien transformer cette laine (teinte sur une base de Fonty superwash, de la super came, donc) en un joli ouvrage que j'ai déjà en tête, mais en attendant, j'ai moi aussi confectionné un petit cadeau pour Erell à l'occasion de son départ vers les lointaines forêts du Nord, où elle va veiller sur des arbres ancestraux (je suis super jalouse. C'est décidé, je change de carrière).

Tout le café tricot y est allé de sa petite attention pour lui dire au revoir. Quant à moi, je lui ai tricoté un bonnet. Parce que dans le nord, ça caille. Et un bonnet vert. Parce que c'est plus facile de piéger les ours picards si on se fond dans le paysage. Et accessoirement parce qu'elle aime le vert.
J'ai donc pioché dans mon inépuisable stock de Holst Garn Supersoft verte dont je possède toutes les nuances - du sapin au bouteille en passant par le kaki et le vert/jaune - depuis que j'ai malencontreusement acheté deux kilos de pelotes lors d'un épisode précédent.

J'ai mélangé deux nuances mais ça ne se voit pas vraiment. Au départ, j'ai voulu profiter de cette occasion pour tricoter un 2e exemplaire de Buruko, le bonnet que j'avais si astucieusement mis au point en début d'année (rappelez-vous, c'était et il présentait la caractéristique révolutionnaire de se tricoter de haut en bas). Un modèle facile et rapide, inventé qui plus est par une personne épatante, ça sentait bon le projet satisfaisant et je m'y suis mise tranquillou en sifflotant d'allégresse.

Bon, j'ai vite arrêté de siffloter. D'abord ce début, ce fichu relevage de mailles, et puis cette forme étrange que prenait l'ouvrage à mesure que le tricot avançait... Plus je tricotais, plus je voyais se matérialiser non pas le bonnet sobre et élégant que j'attendais, mais bel et bien un set de table (ou un dessous de plat? La question fait débat). J'ai défait une première fois parce que c'était décidément trop moche. Quand la deuxième tentative, ponctuée de maugréements et de "non mais c'est qui cette imbécile qui a pondu un patron aussi pourri?!" s'est avérée tout aussi hideuse, j'ai jeté l'éponge. Je n'avais plus, mais alors plus du tout envie de tricoter ce machin.

Allez, comme le ridicule ne tue pas (pas encore) et que ça fait toujours du bien de rigoler un petit coup, je vous montre l'immondice qui va en un clin d'oeil démolir ma réputation internationale, mes perspectives de carrière aux USA et ma crédibilité de tricoteuse:



Vous aussi, ça vous évoque Bourvil dans La grande vadrouille?



À s'y méprendre, non?!

Vous imaginez bien que j'ai tout défait mon Buruko... J'aime bien faire rire les copains (et j'ai une affection sans bornes pour Bourvil), mais là ma copine risquait de se demander si ce n'était pas d'elle, que je me moquais, en lui offrant cette hideuseté.

J'ai envisagé de lui donner les deux pelotes pour qu'elle en fasse ce qu'elle voulait, mais je trouvais ça quand même un peu nul. Très nul, même. Voire carrément lamentable. Donc je suis remontée en selle, mais cette fois j'ai changé de monture. J'ai choisi un modèle qu'elle avait rangé dans sa page "Favoris" sur Ravelry: Lake Reed

La photo ne fait pas honneur à la jolie couleur, plus lumineuse et nuancée.

Et vous savez quoi? Ça, c'est ce que j'appelle un modèle bien foutu!


Ouais, c'est tout flou, j'ai remarqué. Mais pour la couleur, on s'en approche. 
Bien entendu, je n'étais pas prête le jour J. Au moment d'offrir le cadeau, mon bonnet était loin d'être terminé. Alors je le lui ai offert tel quel, en cours, sur les aiguilles, histoire de lui offrir quelque chose. Et puis je l'ai terminé peu après (je ne lui ai quand même pas demandé de finir le boulot) et lui ai expédié dans son antre nordique, accompagné de deux trois petites choses.









9 commentaires:

  1. Bonjour ! J'ai encore bien ri !! sois tranquille, la ressemblance avec Bourvil n'est pas flagrante, tes projets de carrière internationale ne devraient pas s'en trouver affectés ! Le fait est que le bonnet était mal parti, l'autre par contre bien arrivé. Je ne me tricote pas de bonnet, je n'ai pas la tête qui va avec. La dernière fois que j'en ai essayé un, j'ai bien vu au regard qu'on m'a lancé,(entre l'étonnement et l'effroi) que j'étais parfaitement ridicule !Bon, j'ai remisé l'engin au fond du placard et j'ai eu froid aux oreilles. Aux prochaines gelées, je me trouve un autre modèle. D'un autre côté, en Bretagne, il fait rarement très froid, me voilà tranquille! merci à toi de m'avoir fait passer un bon moment à te lire, bon week end, bises, Annie

    RépondreSupprimer
  2. Tricote aussi des chaussettes à ton amie pour qu'elle ne perde pas ses orteils dans le NOOOOOOOOOOOOOOrd ! annie35

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ah, merci à toi Annie de me faire rire! C'est vrai que niveau froid, on n'est pas mal en Bretagne, mais ces derniers temps, on supporte le bonnet quand même. Quant à mon amie, c'est une tricoteuse de chaussettes acharnée, elle se fournit elle-même son stock!

      Supprimer
  3. Moult joyeux mercis du nord pour ce joli paquet qui est arrivé juste à temps pour le grand froid! (-6°C à 10h le matin, kekséss pays?!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah le Nord, plein de projets tricots en perspective...!

      Supprimer
  4. haha, tu es saisissante en Bourvil (quoique peu reconnaissable, il va falloir parfaire le déguisement!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zut, moi qui envisageais une carrière de sosie...

      Supprimer
  5. Cette tasse!! Je suis jalouse! 😁

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé, je sais, elle fait souvent cet effet-là!

      Supprimer